Découvrez des œuvres d'art d'exception confiées à notre expertise !

 

Roch de Coligny

Cabinet de Haute Expertise Honoré d'Urfé,

10 rue Chauchat, 75009 Paris

Nos autres sites spécialisés dans l'EXPERTISE d'œuvres d'art

(en cours de transfert dans le présent site)

Les biens d'intérêt culturel

 

 

Le « bien culturel » est une notion juridique, plus exactement douanière dans la mesure où elle détermine les conditions de l'exportation des objets. Elle est basée sur la nature de l'objet, sur son époque et sur sa valeur.

Cette notion a son bien-fondé du point de vue douanier. Mais ce n'est pas ce qui nous intéresse ici. Avec l'expérience, nous avons été amené à créer la notion de « bien d'intérêt culturel » selon des critères purement ... culturels ! Voici la définition que nous en proposons :

« un bien d'intérêt culturel est un bien meuble ou immeuble qui, de par sa dimension archéologique, historique, intellectuelle, spirituelle, artistique, littéraire ou scientifique, possède une personnalité propre dans le milieu culturel où il est né, et qui, par ce fait, contribue à une meilleure connaissance culturelle de ce milieu. »

Ainsi, il s'agit d'un bien de toute nature, possédant une ou plusieurs des dimensions ci-dessus, qui est typique d'une culture et qui, par retour, apporte un éclairage sur cette culture. Il vient d'une culture, et il éclaire cette culture. Il est bien identifié dans sa culture, si bien qu'il permet d'avoir une meilleure connaissance de cette culture.

Cela n'a rien avoir avec une quelconque valeur marchande. Un sceau personnel du XVème siècle (du genre "petit gothique") ne "vaut" que quelques centaines d'euros ; mais, typique de son milieu culturel et distinct des autres sceaux, il apporte une connaissance propre sur son possesseur, sur les mœurs sociales etc. S'il disparaissait, une parcelle de la culture médiévale disparaîtrait avec lui. C'est donc un « bien d'intérêt culturel ».